• Eugène PECHAUBES (1890-1967)
    Saint-Cloud, 1933, Prix La Camargo, gagné par Spirituelle.




    Contacter le département Univers du cheval

Univers du Cheval

Par ses liens privilégiés avec le monde du cheval et plus particulièrement avec celui des courses hippiques, la maison BEAUSSANT LEFEVRE & Associés est devenue progressivement depuis les années 1990 une référence dans la vente aux enchères de tableaux et objets qui célèbrent le cheval et l’univers hippique.

La passion des courses gagne la France à la fin du XVIIIe siècle, dans l’entourage du duc d’Orléans et du comte d’Artois, puis prend son essor sous la Restauration, à la faveur d’une anglomanie qui est beaucoup le fait des artistes et des écrivains.

Les artistes romantiques tels Eugène Delacroix (1798-1863) ou Théodore Géricault (1791-1824) admirent et copient les œuvres de Gros et du grand peintre de chevaux anglais Georges Stubbs (1724-1806), auteur d’un ouvrage publié en 1766, The Anatomy of the Horse, qui devient rapidement une référence des deux côtés de la Manche. Géricault s’intéresse au Sporting Art, c’est-à-dire aux courses hippiques et à la représentation du célèbre "galop volant" c’est-à-dire lorsque les chevaux ont les quatre membres en l’air comme dans sa représentation du Derby d'Epsom en 1821. À la fin de sa carrière, il les dépeint cependant davantage dans leurs occupations agricoles. C’est le cas du tableau Garçon donnant l’avoine à un cheval dételé, exposé au Salon de 1824 et vendu 355 600 € par Beaussant Lefèvre & Associés en juin 2018.

Grâce à l’apparition de nouveaux procédés techniques de fonte, le XIXe siècle voit le développement en France d’une importante production artistique dans les petits bronzes animaliers et particulièrement dans les bronzes hippiques.

L’étude organisait en février 2019 une vente lors de laquelle était dispersée la collection d’un amateur de quatorze bronzes hippiques des plus grands sculpteurs animaliers de la fin du XIXe siècle : Pierre-Jules MENE (1810-1879), Isidore BONHEUR (1827-1901), Alfred DUBUCAND (1828-1894), Jules MOIGNIEZ (1835-1894), Christophe FRATIN (1801-1864), Comte Henri-Geoffroy de la PLANCHE de RUILLE (1842-1922), Emmanuel FREMIET (1824-1910), John WILLIS-GOOD (1845-1879), Alfred BARYE (1839-1882), Edouard Guy, comte du PASSAGE (1872-1925), Antoine-Louis BARYE (1796-1875), Henri Geoffroy de RUILLE (1842-1922), Pierre LENORDEZ (1815-1892). L’ensemble de la collection a trouvé preneur réalisant un produit de 174 250 €. Le bronze de FREMIET représentant Deux jockeys sur la même terrasse, peut-être la pièce la plus rare de cet ensemble, a atteint le prix record de 33 020 €. Les collectionneurs français et internationaux du monde des courses étaient présents aussi bien en salle, au téléphone et en live.

Les amateurs de portraits de chevaux ou de compétitions hippiques trouvent chez Beaussant Lefèvre & Associés bien des objets à collectionner comme ce fût le cas lors de la vente de la succession Sylvia Wildenstein en mars 2021 qui proposait à la fois des portraits de chevaux et vues de courses par les meilleurs spécialistes tels Maurice TAQUOY (1878-1952), Charles Fernand de CONDAMY (vers 1855-1913), Eugène PECHAUBES (1890-1967), Louis-Ferdinand MALESPINA (1874-1940), William SISS (XXe siècle)… mais également des bijoux, pendules, souvenirs de courses et objets de vitrine sur le thème équestre.

L’essor des courses de galop et de trot en France a débuté avec l’apparition du premier hippodrome en 1776 et la naissance, en 1833 de la Société d'encouragement pour l'amélioration des races de chevaux en France, ancêtre de France Galop. Avec près de deux-cent-cinquante hippodromes répartis sur l’ensemble de l’hexagone, les courses hippiques sont devenues un sport national.

Longchamp, le premier champ de courses parisien qui organise le prestigieux Qatar Prix de l'Arc de Triomphe le premier dimanche d’octobre chaque année, n'avait pas connu de grande rénovation depuis la fin des années 60. En décembre 2015, France Galop confiait à notre maison de ventes le soin de disperser dans la serre de Longchamp souvenirs historiques et mobilier design du mythique hippodrome. Des enchères soutenues ont été portées tout au long de la vente, notamment sur le premier poteau de l’arrivée de la ligne droite acquis à 26 250 €. La vente a totalisé un produit de 171 500 €.
 

Pour les ventes de cette spécialité, nous recherchons les œuvres des artistes suivants :

Alfred de DREUX (1810-1860)

James Alexander WALKER (1831 ?-1898)

Charles Fernand de CONDAMY (vers 1855-1913)

Baron Karl REILLE (1886-1975)

Jean van MARCKE de LUMMEN (1875-1918)

Paul COMOLÉRA (1818 -1897)

Paul Le MORE (actif en 1863-1914)

Sir Alfred James MUNNINGS (1878-1959)

Eugène FROMENTIN (1820-1876)

John BEER (vers 1860 - vers 1930)

F. BRESSIN (XIXe-XXe siècle)

Arthur GOUVERNEUR (né en 1852)

Henri Auguste de MONTPEZAT (1817-1859)

Antoine-Charles dit Carle VERNET (1758-1836)

Frantz CHARLET (1862-1928)

Desmond Charles TALLON (XXe siècle)

Maurice TAQUOY (1878-1952)

Emil ADAM (1843-1924)

Louis Ferdinand MALESPINA (1874-1940)

Élie de la MORINIÈRE dit Franck ÉLIM

Eugène PECHAUBES (1890-1967)

André MARCHAND (1877-1951)

Johnny AUDY (1844-1882)

Hassan EL GLAOUI (1923-2018)

William SISS (XXe siècle)

Pierre-Jules MENE (1810-1879)

Isidore BONHEUR (1827-1901)
Rosa BONHEUR (1822-1899)

Alfred DUBUCAND (1828-1894)

Jules MOIGNIEZ (1835-1894)

Christophe FRATIN (1801-1864)

Comte Henri Geoffroy de la PLANCHE DE RUILLÉ (1842-1922)

Emmanuel FREMIET (1824-1910)

John WILLIS-GOOD (1845-1879)

Alfred BARYE (1839-1882)

Edouard Guy, comte du PASSAGE (1872-1925)

Antoine Louis BARYE (1796-1875)

Pierre LENORDEZ (1815-1892)

 

Trier par années 2022 - 2021 - 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003

Expert

Pierre-Yves Lefèvre
Pierre-Yves Lefèvre