Pierre-Auguste RENOIR (1841 -1919), Fleurs dans un vase

Lot 36.27/11/1996
Aller au lot
Résultats sans frais
Résultat : 724 132EUR
Pierre-Auguste RENOIR (1841 -1919), Fleurs dans un vase
Pierre-Auguste RENOIR (1841 -1919)
Fleurs dans un vase
Peint en 1878.
Huile sur toile.
Signée en bas à droite.
55,5 x 46 cm.
(Légères restaurations).

ESTIMATION SUR DEMANDE

Provenance:
Acheté directement à l'artiste par Durand-Ruel le 30 Mai 1890.
Durand-Ruel (photo n° 3767 - stock n° 406).
Collection personnelle de Paul Durand-Ruel à partir de 1913.

Expositions:
1908, Paris, Galerie Durand-Ruel, "Natures mortes par Monet, Cézanne, Renoir, Pissarro, Sisley, A. André, G. d'Espagnat", n° 36.
1934, Paris, Galerie Durand-Ruel, "Quelques œuvres importantes de Corot à van Gogh", n° 42.
1958, Paris, Galerie Durand-Ruel, "Hommage à Renoir", n° 9.
1969, Paris, Galerie Durand-Ruel, "Renoir Intime", n° 5.

Bibliographie
Sera reproduit et répertorié dans le catalogue raisonné de l'œuvre de P. A. Renoir, aux Editions Bernheim-Jeune, par MM. Dauberville.
Une attestation de Madame Caroline Durand-Ruel Godfroy en date du 26 Septembre 1997 sera remise à l'acquéreur.
Nous retrouvons ce vase dans plusieurs œuvres de Renoir.
Lors de l'exposition Renoir, au Grand Palais, à Paris, en 1985, sous le n°82 : "Fleurs et fruits, 1889", le catalogue indique : "Durand-Ruel a acheté ce tableau à Renoir en Septembre 1890, en même temps qu'un autre représentant le même vase de fleurs, mais avec les fruits groupés différemment (New York, Wildenstein, 1969,n° 50, daté par erreur 1882)".
Notre tableau ayant été acheté précédemment (30 Mai 1890), il est intéressant et important de remarquer la persistance du goût des Durand-Ruel, pour ce sujet.
Il faut également insister ici, sur le fait que notre bouquet a dû être considéré par les Durand-Ruel comme étant l'un des meilleurs de la série puisqu'il a justement été choisi parmi ceux que nous venons de mentionner pour faire partie de la collection personnelle de la famille.
Le catalogue précise également : "Les natures mortes des impressionnistes étant d'un genre plus commercial, Durand-Ruel en a acheté un grand nombre tant à Renoir qu'à Monet, lorsqu'il commença à acquérir régulièrement leurs œuvres, au début des années 1880 ; dès avant 1890, la nature morte devint une part importante de la production de Renoir; parfois ce sont des compositions élaborées et très fouillées... mais en d'autres cas, souvent, ce ne sont que des études plus désinvoltes et plus libres….
Renoir devait réutiliser le même vase dans deux versions de ses "jeunes filles au piano".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue