MAUPASSANT (Guy de) Mlle Fifi. Nouveaux contes.... - Lot 41 - Beaussant Lefèvre & Associés

Lot 41
Go to lot
Estimation :
1000 - 1500 EUR
Result without fees
Result : 1 900EUR
MAUPASSANT (Guy de) Mlle Fifi. Nouveaux contes.... - Lot 41 - Beaussant Lefèvre & Associés
MAUPASSANT (Guy de) Mlle Fifi. Nouveaux contes. Paris, Victor Havard, 1883. In-18, (6 dont les 2 premières blanches)-319-(1) pp., demi-maroquin feuille morte à coins, dos à nerfs, tête dorée, couvertures doublées conservées, étui doublé (Loutrel). ÉDITION EN GRANDE PARTIE ORIGINALE. Maupassant avait publié un premier recueil sous ce titre en mai 1882 à Bruxelles, tiré à petit nombre, comprenant 7 récits dont celui qui lui donne son titre, originellement parus en périodiques de décembre 1881 à mars 1882. Il publia ensuite en mars 1883 la présente édition augmentée de plus du double: elle comprend les 7 premiers contes (dont un rallongé) et 11 nouveaux récits qui venaient d'être publiés en périodiques de juin 1882 à mars 1883. ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ «À JEAN LORRAIN, SON CONFRÈRE ET AMI...» AVANT LEUR BROUILLE DE 1886. Ami d'enfance du frère de Maupassant à Fécamp, Paul Duval dit Jean Lorrain (1855-1906), fréquenta comme Maupassant le salon de la nièce de Flaubert, Caroline Commanville. Il marqua à plusieurs reprise son admiration pour son aîné, en lui demandant en 1883 la permission de lui dédier un poème, «La grande Maude», puis en lui adressant en 1884 un exemplaire dédicacé de son premier roman Les Lépillier. Néanmoins, si Jean Lorrain admirait l'oeuvre de Maupassant, il faisait preuve d'une certaine duplicité explicable par sa jalousie d'auteur, et critiquait ouvertement l'homme. En 1886, il publia un nouveau roman, Très russe, dans lequel il ridiculisait férocement Maupassant dans le personnage de Jean de Beaufrilan, «étalon modèle, littéraire et plastique du grand haras Flaubert, Zola et Cie, vainqueur à toutes les courses de Cythère, primé jusqu'à Lesbos, couru et hors concours». Connu pour sa grande adresse au pistolet, Maupassant lui adressa des témoins pour un duel, et Lorrain déclina l'offre en se retranchant derrière un argument littéraire qui consistait à dire que Beaufrilan, tout comme Bel-Ami, avait été composé d'après plusieurs modèles - alors même qu'
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue