[BIBLE D'ULFILAS]. - D. N. Jesu Christi SS.... - Lot 121 - Beaussant Lefèvre & Associés

Lot 121
Go to lot
Estimation :
400 - 500 EUR
Result without fees
Result : 1 000EUR
[BIBLE D'ULFILAS]. - D. N. Jesu Christi SS.... - Lot 121 - Beaussant Lefèvre & Associés
[BIBLE D'ULFILAS]. - D. N. Jesu Christi SS. Evangelia ab Ulfila [...] ex graeco gothice translata. Stockholmiae, typis Nicolai Wankif, anno salutis 1671. In-4, (48)-703-(5 dont la première blanche) -152 pp., impression sur 4 colonnes, glossaire avec titre particulier ici dans sa version datée de 1670, 3 tableaux généalogiques imprimés dépliants hors texte, vélin ivoire rigide à recouvrements, dos lisse avec pièces de titre brun orangé, tranches rouges, mouillure claire sur un feuillet (reliure de la fin du xviii e siècle). Bible polyglotte gotique, suédoise, islandaise et latine. La version en langue gotique est celle traditionnellement attribuée à l'évêque Ulfilas (ive siècle). I llustration: un frontispice gravé sur cuivre hors texte reproduisant l'allégorie ornant la reliure du codex argenteus, 2 planches dépliantes également gravées sur cuivre hors texte représentant des exemples de l'alphabet du codex argenteus, et une composition gravée sur bois proposant les alphabets gotiques, runiques, islandais et anglo-saxons. L e plus ancien monument d'importance de la langue germanique. Évangélisateur des Goths, Ulfilas (ive siècle) naquit probablement dans l'actuelle Roumanie, de deux chrétiens enlevés en Cappadoce par les Goths. Il devint évêque en charge de la communauté chrétienne au sein de ces tribus, et, à la suite de persécutions, se réfugia dans l'Empire romain, dans l'actuelle Bulgarie. Désireux d'oeuvrer à l'évangélisation des Goths, il entreprit alors la traduction de la Bible dans leur langue, inventant pour cela un alphabet adapté à sa prononciation.Le texte de cette traduction nous a été partiellement conservé par un manuscrit de grand luxe, écrit en Italie au Ve ou VIe siècle, en lettres d'argent sur fond pourpre: au fil de multiples péripéties, ce codex argenteus se retrouva à Prague au xvie siècle, puis fut saisi par les Suédois à la fin de la guerre de Trente Ans (1648). Il passa alors entre les mains de plusieurs collectionneurs dont Isaac Vossius, e
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue